Point d’ouïe Titre à venir, Prémices en banc d’écoute

p1200397

Premier jour sur place pour les trois ou quatre premiers arrivants au workshop Titre à venir#5.
Nous procédons à l’installation de nos toiles de tente dans un site magnifique, un coteau à flanc de forêt dominant une combe peu encaissée et assez étroite, loin de toute habitation, espace de calme s’il en fut, acoustiquement, autant que visuellement; un oasis en espace naturel, montagnard, au sein des les haut-plateaux du massif du Bugey, entre forêts, combes, reculées et falaises un peu plus bas; une douce rupture avec l’urbanité Lyonnaise nous avons quittée ce début d’après-midi.
C’est dans cet espace de camping joliment sauvage que nous installons notre campement pour la dizaine de jours qui vont suivre.
A nuit tombante, ce beau moment si joliment nommé entre chiens et loups, nous marchons du Centre d’Art Contemporain de Lacoux, là où nous travaillons, vers notre campement, un peu plus haut, à près de deux kilomètres, effectués en devisant, sans nous presser.
Nous arrivons avec la nuit.
Un banc, que j’ai installé devant la combe dans l’après-midi nous accueille, sereinement.
Une halte pour notre trio, après cette petite marche de fin de journée.
D’un commun accord, sans rien nous dire, nous nous installons sur ce banc; nous nous installons également progressivement dans le silence; ou est-ce le silence qui s’installe en nous ?
Instant magique.
La lumière tombante, les ombres paysagères et les sons, même les plus ténus, prennent alors une place imposante, nous incluant dans ce décor, comme des guetteurs, à l’affut du moindre signe-bruissement, mais aussi rêveurs noctambules, s’enfonçant dans une quiète rêverie.
Cette posture de banc d’écoute, que j’affectionne tout particulièrement, mais qui reste assez rare dans une action commune, non préméditée, renforce un geste sensible, et surtout collectif.
Nous partageons, en silence, des ressentis, une forme de douce extase sensorielle sans doute, tels des randonneurs habitués à marcher ensemble de longues heures, au même rythme, sans mot dire, mais dans une forme de communion intime et quasi secrète pour le non initié, pour celui qui en est extérieur.
Nous ne savons pas combien de temps va durer cette scène, n’osant pas rompre ce silence qui laisse place à tous les micros bruits ambiants, chien au loin, rapace nocturne, feuilles qui chutent presque imperceptiblement du grand tilleul voisin, sans oublier deux voitures et quelques avions, comme pour nous rappeler notre appartenance à la civilisation contemporaine. Rien d’agressif toute fois, même les moteurs semblent un brin ouatés pour ne pas trop perturber, déranger, un paysage nocturne toute en rondeurs apaisantes.
Après avoir vérifié, c’est un peu plus d’une heure que nous avons passée sur ce banc, où la perte de repères temporels a gommé toute notion du temps écoulé, et construit un paysage qui aurait pu être ici comme à des milliers de kilomètres.
Et si la fraîcheur montagnarde, allant de paire avec l’épaississement de l’obscurité, n’avait pas mis fin à cette séquence impromptue, qui sait jusqu’où nous aurions poussée une forme de performance perceptuelle, aiguisée par le jeu de l’épuisement.
Je poursuivrai une heure encore, en solitaire, cette station d’écoute, jusqu’à ce que la fatigue me gagne, et me fasse sombrer dans un sommeil encore bercé de cette envoûtante ambiance.
Une très belle entrée en matière pour un workshop où le sensible est au centre de beaucoup de nos pratiques, dans un cadre qui devrait nous réserver encore beaucoup d’agréables surprises. A nous de les laisser venir et d’en tirer une matière que, malgré tous les plans que nous avons pu tirés en amont, reste encore sujette au micro événement non programmé, aux phénomènes inattendus, diraient certains philosophes de la perception.
A suivre…

Publicités

Auteur : Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s