POINT D’OUÏE , DU LOCAL SINGULIER À L’UNIVERSEL PARTAGÉ

Ecoute, ici et là

DSC06495

Je me pose sur un banc
encore et toujours
Pour un long moment
Pour un moment incalculé
Pour un moment instinctif
Se poser au cœur de la place
Où la vie bat son plein
Ecoutant
Tout simplement
Se poser comme un voleur de sons
Se poser comme un voyeur de sons
Mais ce ne sont là que d’innocents larcins
dénués de toutes mauvaises intentions
juste capturer
Pour jouir via l’oreille
de la vie
Envie de saisir les infimes et intimes singularités des lieux,
Mais aussi envie de se sentir
Très proches des hommes
Qui écoutent à ce même instant
ailleurs
D’autres choses inconcertées

D’autres choses partageables
Dans une grande cité criarde
Ou dans un hameau niché
Aux creux de montagnes paisibles
Envie de se sentir humain
Relié par une fenêtre acoustique ouverte
pavillon déployé de l’oreille
Comme un acteur écouteur universel
Pris dans l’inextricable enchevètrement
De cacophonies et d’harmonies conjuguées
Dans un monde bruisssonnant
Parfois même un brin trop bruissonnant

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s