A voir comment ça s’entend – Point d’ouïe #1

@Samson Hitalic

Bruit blanc

Première livraison hivernale
On la trace furtivement
Flocons après flocons
Le nappage de la ville s’y déploie
Les étoiles mortes se ramassent à la pelle,
Tout doucement, sans faire de bruit
Même la lumière s’en ressent
Qui n’ose pas la crudité
Pour s’étaler mollement
Sur la ville ouatée
Mais bien moins wattée que d’accoutumé
La nuit trainera jusqu’au matin
She would be staying in the mood
Feutrée
Emmitouflée
Paisiblement assourdie
Que neige point vécu
Entendu le sol crisser
Tracer mon chemin
Sans déranger l’espace
Ou le moins que possible
Il y a eu un blanc manteau
Redoutable pour certains
A y laisser sa peau engourdie
Paralysée
Les froidures sont cruelles
Quand le toit fait défaut
Et la chaleur se fait gel
Et tout cela en silence
Une chape étouffante
Et des sons mortifères
Du siège de l’hiver.

A voir comment ça s’entend, Point d’ouïe

Voir et entendre, et inversement.
Une simple proposition, une expérience transmédiale, partagée.
Vous m’envoyez une photo, sans commentaires, qui évoque pour vous l’écoute, un paysage sonore, une ambiance ou scène acoustique, un geste d’écoute singulier, un paysage … De préférence une photo personnelle, que vous avez réalisée vous même, libre de droits.
Je la commente via un texte librement inspiré de la proposition iconique, en contrepoint. Peut-être même une petite composition sonore en naîtra.
Merci de votre participation !

Desartsonnants@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s