En hommage

Ce n’est pas une date anniversaire.

Juste une photo retrouvée dans un coin de mon ordinateur.

Élie Tête, Fondateur et âme vive de l’Acirène « Association Culturelle d’Information et de Recherche pour une Écoute Nouvelle de l’Environnement », décédé en 2009, est sans nul doute celui qui, le premier, m’a ouvert toutes grandes les oreilles. Celui qui m’a également donné à penser le paysage sonore sous toutes ses formes, et l’envie de partager et de transmettre des moments d’écoute où l’oreille est à la fête.

« Le retard accumulé dans le champ de la représentation du
sonore, se traduit dans l’aménagement, sous les traits d’une
friche qui à l’image d’un continent sous-développé, nécessite
ipso facto l’apport de gestes pour le hisser au rang de paysage
cultivé
. » Élie Tête, Aciréne, 2005