Point d’ouïe, se déconfiner l’écoute

13319925_1217838001559926_4472554581818000438_n

L’intensité, assumée et recherchée, d’une écoute, notamment celle du du monde environnent, écoute existentielle, nous réveille d’une torpeur inconsciente, et nous soustrait à d’insidieux  glissements vers des acceptations mortifères.

Chaque matin, l’oreille doit être, et rester, avide de cueillir mille sons, comme des plaisirs ou déplaisirs, qui nous relient ou nous séparent, mais nous maintiennent dans une vie agissante et pas trop aliénée.