PAS – PARCOURS AUDIO SENSIBLE À LYON

PAS – Parcours Audio Sensible en duo d’écoute, avec Péroline Barbet

PLACE MONCEY

Mercredi 13 janvier, Place Bahadourian, Lyon 7e, 10H du matin, temps un brin frisquet, mais très ensoleillé. Lumière hivernale superbe.

Départ. Nous somme devant le magasin Bahadourian, lieu emblématique de Lyon, une caverne d’Ali Baba, foisonnante d’épices, de fruits séchés, de boissons, de produits des quatre coins du monde, univers haut en couleurs et en odeurs, et en sons… Un endroit incontournable de ce quartier de la Guillotière, lui aussi incontournable…
Petit tour de place, encore très calme, pour notre plaisir.
Des voix d’enfants attirent nos pas, nous nous dirigeons vers une école toute proche. Des enfants d’une école maternelle jouent. Une véritable fourmilière. Des véhicules à deux à trois et à quatre roues, sillonnent la cour dans une frénésie toute juvénile. Nous espionnons, micro en main, de l’autre coté d’une barrière de béton, lorsqu’une surveillante nos aperçoit et nous donne l’ordre de déguerpir illico presto, d’un ton très agressif, qui ne supporte aucune contestation ni argumentation de notre part. La hantise sécuritaire semble bien installée dans l’espace public.
Nous optempérons donc. Nos pas nous conduiront au travers la ville, en direction de l’hyper-centre de la presqu’ile. Passages successifs de ponts, de grandes rues, de ruelles, plus ou moins agités, bruyants…
Des travaux, toujours, stigmates de la ville en perpétuelle reconstruction. Ceux devant lesquels nous nous trouvons sont assez gigantesques, reconversion de l’ancien hôpital de l’Hôtel-Dieu en un centre hype, tourisme de luxe largement affiché… A chaque passage devant ce lieu, je regrette la magie des anciens espaces, surtout de nuit, dans un dédale de couloirs, passages voûtés, cours intérieures, aux mille sonorités et lumières feutrées… Nostalgie.
En chemin, une autre école. Autre récréation fébrile, autre ambiance, une cour très resserrée sur une rue elle aussi très resserrée, sorte de cage très sonore, pas très accueillante, et pourtant, les enfants s’en donnent à cœur joie et à plein poumon dans leurs jeux. Decrescendo, fin de récré, tout redevient calme, la rue s’apaise, voire s’assoupit, car les cris d’enfants sont plutôt agréablement toniques.
Midi approche. Des restaurants, des sons, odeurs, cartes des menus qui font rêver nos papilles… Lyon, et ses promeneurs, toujours gourmands…
Niveau moins 7 du parking des Célestins. Un passage devenu quasiment habituel dans les déambulations urbaines. Pénombre, résonances, réverbérations, basses grondantes des moteurs amplifiés dans le bas de leur spectre acoustique, crissements de pneus, cliquetis de la sculpture-installation de Buren, lumière réverbérée par le kaléidoscope géant de cet artiste… Nous avons là un univers singulier. Il faut le voire et l’écouter en live pour en saisir cette sorte d’étrange magie qui s’en dégage.
Retour vers la Guillotière, quartier Saxe Gambetta. Le charme de l’endroit, espace de brassage en pleine rénovation, certainement pour le meilleur et pour le pire. Gentrification oblige. Une place triangulaire étrange, ni sauvage ni vraiment aménagée, faux rond point autour duquel tournent des véhicules assez agressifs. Un lieu somme toute inhospitalier, et pourtant dont l’étrangeté nous questionne. Des franges de villes, des implantations florales urbaines, des graphes, des groupes qui devisent, profitant du soleil, des espaces à marcher, à écouter, à voir, comme une collection d’ambiances propre à une ville qui se livre, sans pour autant se dévoiler vraiment. Il faut gratter, ausculter, prendre le temps, arpenter, persévérer, user… Mais à chaque nouveaux PAS, j’ai l’impression de sentir, de ressentir la ville, de m’y ancrer un peu plus profondément, tout en gardant intact l’envie de parcourir d’autres métropoles, villages, d’autres forêts, d’autres paysages… Envie d’y trouver tout à la fois le commun et le singulier, ce qui peut en même temps m’étonner, m’ébahir, et me rassurer.

En écoute ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s