Points d’ouïe et paysages auriculaires partagés, Dedans/Dehors

Centrale pénitentiaire d’Aiton – Intervention « Paysages sonores partagés – Dedans/Dehors » dans le cadre du Festival de l’Arpenteur avec Scènes obliques 2022

L’approche du paysage sonore Dedans/Dehors croise questionne et irrigue régulièrement mes récentes, voire très récentes expériences d’écoutes partagées.

Comment les espaces fermés, empêchés dit-on, et ceux plus « ouverts », trouvent-ils des endroits communs, où circulent les sons, les paroles, la vie collective, les sociabilités… ?

Comment l’entend-t-on, le décrypte-t-on, voire le donnons-nous à entendre ?

Comment les rythmicités sonores quotidiennes donnent-elles des repères-rythmes de vie ?

Comment l’acoustique des lieux favorisent-t-il ou brouillent-ils les communications ?

Comment la parole et les sons circulants, envers et contre tout, peuvent contribuer à construire un paysage auriculaire humainement plus « vivable » ?

Comment les sons extérieurs ouvrent-ils des espaces de liberté là où, pour différentes raisons, la privation de cette dernière pose des barrières tant physiques que psychiques ?

Comment s’invente-ton des histoires, y compris sonores, permettant de résister, tant bien que mal, à des contraintes « enfermantes »?

Comment mettre en récit, collectivement, sans pathos, en laissant un imaginaire du Dedans/Dehors se développer, des expériences de vie et paysages singuliers ? A portée d’oreilles.

Et tant d’autres questions qui se posent, et parfois trouvent des amorces de réponses, au fil des expériences humaines.

Paysages à portée d’oreilles – Hôpital psychiatrique du Vinatier – La ferme du vinatier – CFMI Lyon2 – Porter la parole

Le travail avec un foyer de vie permanent pour aveugles, souvent porteurs d’handicaps associés, celui avec des jeunes travailleurs en ESAT (Établissement ou Service d’Aide par le Travail), la rencontre récente avec un EHPAD, les projets avec des patients d’un centre psychiatrique et de jeunes musiciens, avec les détenus de deux centrales pénitentiaires, l’aventure à distance des « Sons à ma fenêtre » – échanges via internet de paysages entendus de chez soi durant le premier confinement… Autant d’expériences qui, ces dernières années, ces derniers jours, questionnent et alimentent l’écriture et l’expérience de terrain, intrinsèquement polyphoniques, de paysages sonores partagés Dedans/Dehors.

Fondation ADAPEI 69, ESAT Jacques Chavent – Intervention avec le collectif PePaSon (pédagogie des Paysages Sonores)

Auteur : Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :